Décharge ]

I.D n° 464 : Une prose aux laves bleues

Le lagon reprend son heure au jour d’avant. C’est mon chant de nuit, à flanc de volcan et par sang de corail étoilé. Je dévoile l’eau bue qui n’a pas de mise et le sommeil me prend. Enfin pouvoir dormir une litanie d’étoiles au petit matin. Sur la pointe des pieds le poète entre dans ma vie et partout le soleil luit épousant la misère. Il sanctifie ce qui autrement serait poussière.


Ainsi s'ouvre, par ce Chant de nuit, le manuscrit des Contes des Laves bleues et autres poèmes, qui m'est récemment parvenu de l’île Maurice. L'auteur m'est inconnu (mais que connaissons-nous, au vrai, de la poésie francophone indianocéanique ?), bien que le nom sonne familier à notre oreille. Naturellement le rapprochement ne saurait être que fortuit entre la poète réunionnaise Catherine Boudet, présentement journaliste sur l’île Maurice, et Alain Boudet, animateur du Printemps poétique de la Suze et des éditions mancelles Donner à voir. Sourions. Passons.


Catherine Boudet publie depuis 2007. Six recueils à son actif, chez différents éditeurs, à L'Harmattan en particulier. Mais il revient à la revue languedocienne Souffles de l'avoir en premier distinguée, qui lui décerne en 2012 son prix de poésie Joseph Delteil, et publie Les Laves bleues (Calligraphie des silences). La proximité de ce titre avec celui du recueil inédit cité plus haut, peut un instant troubler : de fait, explique l'auteur, les deux ensembles proviennent d'un même corpus, qui a été scindé en deux : les poèmes d'amour, en vers, sont partis dans le recueil publié par Souffles, et demeurent inédits les poèmes-contes sous forme de texte-bloc (autour des cosmogonies aztèque, hindoue ou d'inspiration soufie), dont nous aurons pris connaissance dans cette chronique avec deux extraits. Et l'on retrouve dans le second ce même sens de la merveille, emprunté au conte en effet, et ce consentement au lyrisme – un lyrisme mesuré, maîtrisé, qui donne son prix à l'ensemble.


     Septentrion


Beaucoup plus tard ils sont venus, baignés de mots pour leur étoile, ces paysages échancrés faits tout à leur mesure. Ils traversent le septentrion d’un pas certain, ils ont su les libations qui s’écoulent dans l’interstice des mondes. Paix sur leurs yeux que retourne la cendre. Leurs paumes nues ont marqué la cadence. Je m’étais assoupie, je les ai vus passer. Ils avaient belle prestance et côte de maille, regards fiévreux. Ils allaient quand la ville dort, repliée comme un coquillage sur le rebord du songe. Leur chemin s’est perdu parmi les bruits du siècle, mais ils passent dans les rêves comme dans les couloirs des châteaux-forts, et ne partagent point leurs victoires. Leurs paumes durcies sur le métal du petit matin, ils passent dans la mémoire des hommes, dans la mémoire des villes, dans la mémoire des dunes.


(Catherine Boudet : Contes des laves bleues
   et autres poèmes
. Inédit.)


Repères : Sur Les Laves bleues (Calligraphie du silence) de Catherine Boudet, lire un article de Dominique Ranaivoson : http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=11302


La revue Souffles est publiée par l'association Les écrivains Méditerrainéens. Créée en  1942, elle a atteint selon le site du Printemps des poètes son numéro 235 (45 rue Léon Bleu - 34660 - Cournonterral).


Sur Alain Boudet : I.D n° 319. Consulter également sur internet son blog de la Toile de l'Un.


Voix nouvelles : Dans les Itinéraires précédents, vous avez pu découvrir Grégoire Damon (I.D n° 458) ; Denis Hamel (I.D n° 450) ; Karim Cornali (I.D n° 446) ; Florence Saint-Roch (I.D n° 443) ; Samuel Dudouit (I.D n° 440). On apprendra bientôt que deux de ces auteurs ont été retenus pour notre collection Polder. Titres à paraître au cours du second semestre 2013.

mots clés: Boudet

commentaires: (ajouter)
pour obtenir le code de validation ne conserver que les lettres et chiffres en majuscules de cette expression: aaaFbbbRaaaRZbbb6 >>  
L
M
M
J
V
S
D

En lien


Par mots-clés

Malrieu Maubé Bouin DeCornière Martinez Bongiraud Teyssandier Chambelland Ch'Vavar Garaud Billon Touzeil Grisel Degoutte Londchamp Otte Celan Lichtenberg Nadaus Guénane Camac Deheppe Tibouchi Damon Guilbaud Bayo Baglin Rousselot Féray Kewès Ceira Blanchard VonNeff Delisse Noël Bohi Supervielle Seghers Cendrars Pierre L'Anselme Joubert Fischer Dubost Khoury-Ghata Vercey Freixe Char Autin-Grenier Godeau Janzyk Présumey Farine Ascal Bruyère Marembert Berchoud Baude Simon Andriot Gaillard Proust Carlot Doucey Izoard Pajot prost Maxence Charpentreau Breton Lesieur Guivarch Dumortier Pedini Jegou Klang Rougier Siméon Degroote Naz Lahu Georges Cadou Prié Darwich Criel Frénaud Pennequin Verlaine Ponge Bouchard Schlee Michaux Blandin Doms Labedan Rimbaud Bencheikh Esnault ArmandLePoête Allix Pelletier Brière Dauphin Tranströmer Danjou Hugo Jimenez Allonneau Boujut Lavaur Para Pinçon Merlen Cathalo Herry Paire Piquet Pélieu Bretonnière Ferdinande Dahan Torlini Goffette Burko Rouzeau Pireyre Angibaud Marchal Laude Verheggen Mathieux Saïd-Mohamed Bernard Albarracin Jubien Pietquin Wexler Bocholier Momeux Kober Chabert Roubaud Marzuolo Fournier Valprémy Thuillat Hölderlin Belleveaux L-Anselme Wellens Bonnefoy Dagadès ChVavar Klée Fustier Guillevic Foucault Herel LeMauve Delaive Caplanne Harkness LeDivenah Dupuy Voronca Maltaverne Lebeau Durbec Durigneux Nédélec Arabo Nys-Mazure Tréfois Cailleau Bastard Takahashi Chenet Favretto Rougerie Crozier Debreuille Tixier Maffaraud Dudouit Veschambre Krembel Venaille Dreyfus Sorrente Undriener Robert Saint-Roch Suel Cintas Anselmet Bougel Jouy Blondeau Jacquier-Roux Lucchesi Mathé Huglo Alaili Morin Gorius Mazo Decourt Billard Leiris Gicquel Martin Boudet Quintane Roy Sénécal Josse Commère Mougin Paulin Boddaert Salager Mandelstam Sautou Emaz Massot Frédérique Garnier Taos Hélène Lysland Lucas Pérémarti Sacré Garcia Batsal Vinau Rambour Reboux Meunier Caizergues Jaen Cottron-Daubigné Bastide Seyve Jaffeux Pirotte Artufel DiManno Masson Jean Odartchenko Held Hautepierre Barré